S'écouter

Apaiser, renaître, régénérer par l'énergie mentale intuitive & l'attention

S'écouter

Il n’y a pas d’histoire unique

Uncategorized

« Il n’y a jamais une seule histoire ; la compléter est regagner une sorte de paradis. » Ngozi Adichie

Selon ce que nous choisissons de raconter, selon le lien que nous allons a posteriori décider de tracer entre tous ces éléments, nous pouvons raconter une histoire – ou une autre.

Nous pouvons être perçus d’une façon – ou d’une autre, diamétralement différente.

C’est nous qui décidons du fil conducteur souhaité et du sens que nous voulons tirer. Acteur ou victime, actif ou passif, bon ou mauvais ?

Et si cette décision que nous faisons automatiquement, inconsciemment, nous pouvions le faire consciemment ? Quelle nouvelle couleur ce nouveau choix donnerait à votre histoire ?

J’ai entendu Térésa Roblès dire plusieurs fois que la guérison, c’était la capacité à accéder à toutes les informations. J’aime cette hypothèse très utile et je la prends souvent comme une possibilité. Même si c’est inconfortable. A chaque fois que je le fait, ma souffrance disparait. Face à la réalité, il me reste 3 possibilités : changer la situation, s’en écarter ou l’accepter pleinement.

Tout commence par notre état d’esprit, la manière dont nous percevons les choses, pas seulement sur le plan cognitif mais aussi sur le plan émotionnel, sur le plan de nos croyances, de notre sentiment d’identité et de la perception de notre raison d’être. Où placer son attention pour se trouver juste là où l’horizon est le plus large et contient tous les aspects de l’histoire, toutes les possibilités ?

« Quelle est la différence qui fera la différence ?  » dit Robert Dilts. Voulez-vous voir cette différence et accéder à un avenir plus conscient ? Alors la question est : quelle action entreprendre tout de suite pour percevoir plus large ?  Peut-être connaissez-vous la feuille de travail de Katie Byron. Elle est extrêmement simple et tout aussi efficace pour explorer et compléter l’histoire en toute autonomie.  Vous avez un jugement sur une situation ou une personne et votre relation tourne en boucle ; vous voulez trouver une sortie ? Essayez un petit chemin par ici. Et dites m’en des nouvelles ! Adieu le questionnement solutionniste, bonjour le questionnement dis-solutionniste des émotions limitantes (et des pensées attachées).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *