S'écouter, créer

A chaque instant, demain se crée. Apaisement, renaissance, régénération sont des créations. Elles découlent de l'état d'esprit. Y porter attention c'est du bon sens, mais comment ?

S'écouter, créer

Utile petit jeu de perception

Uncategorized

G. Bateson a consacré sa vie à divers domaines des science sociales (anthopologie, épistémologie, psychologie).

Il disait que tout « l’art, la religion, le commerce, la guerre et même le sommeil sont fondés sur des présupposés » qui peuvent être explicites – ou pas. Il existe des propositions qui ne correspondent pas à ce que nous sommes habitués à percevoir. Ces habitudes nous limitent parfois et c’est pourquoi G. Bateson a proposé de combiner l’information de deux sources ou davantage, pour augmenter notre savoir.

Vous allez venir en médiation ; je vous invite à faire ce petit jeu perception, assez utile pour expérimenter par vous même comment nos présupposés non-conscients peuvent conditionner la façon dont nous jugeons les situations. J’aime reprendre la façon dont J. Lack nous a posé la question lors de la formation sur la neurologie du conflit : si la danseuse tourne dans le sens horaire, c’est une sorcière, il faut la brûler ; si en revanche elle tourne dans le sens anti-horaire, elle restera libre car c’est une sainte… et vous, dans quel sens vous la voyez tourner ? (NB : soyez patient, la vidéo s’arrête sur trois pages en anglais puis elle reprend.)

Quelle est votre réponse ?

C’est assez chouette d’observer suffisamment longtemps, à des distances variables, afin de la voir tourner dans un sens et dans l’autre, alternativement. A partir de quand cela permet de commencer à trouver une perception assez ouverte pour voir l’ensemble de ce dilemme ? Quoiqu’il en soit, curieux n’est-ce pas ? En fait, dans une situation face à laquelle il manque des repères permettant de déterminer la jambe d’appui (gauche ou droite), le cerveau présuppose : il en attribue une arbitrairement, selon des paramètres qui échappent à notre conscience… et nous conduit à percevoir un sens de rotation : sens horaire si c’est la jambe gauche qui est présupposée en appui, sens antihoraire si c’est la jambe droite.

Allez, voici quelques repères pour mieux percevoir les deux sens de rotation simultanément :

Et pour en savoir un tout petit plus plus sur le fonctionnement cérébral et sa façon de construire de la vraisemblance, je trouve cette vidéo sur la vérité bien marrante. Extrait : « Tout ce que l’on pense consciemment est une toute petite sélection des informations qui existent et cette sélection est là pour nous prouver nos croyances« . Et une croyance (comment je fais les choses) ça sert à protéger ou exprimer nos valeurs (comme la liberté, l’amour, la créativité, le partage, …). Les valeurs sont universelles.

Certains d’entre nous s’identifient à leurs valeurs, plus ou moins consciemment. Oui parce que si nous perdions ces valeurs, nous perdrions notre identité. Là où ça bloque, c’est lorsque certains autres d’entre nous s’identifient à leurs croyances. En choisissant de défendre nos croyances, avec le sentiment de défendre qui nous sommes, nous retenons une façon de nous exprimer réduite, parfois adéquate, parfois inadaptable. Nous nous coupons de tout un millier d’autres façon d’exprimer nos valeurs ! Vous pensez que c’est immuable ? Non : c’est un choix, plus ou moins conscient. Souvent très inconscient, comme le choix spontané de la jambe d’appui de la danseuse.

Voila pour la petite mise à jour, côté savoir.

C’est intéressant ? J’ai deux questions pour finir.

Pouvez-vous choisir de comprendre votre situation d’une façon qui vous mette (un tout petit peu) plus en position de pouvoir en sortir ?

Quel sens pourriez-vous donner à votre situation pour retrouver votre pouvoir de la changer ?

Je suis curieuse de lire votre réponse. A tout de suite !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × 4 =