Living fab de la création

Prends en main ta capacité à créer. Recrée différemment sans perdre de temps à combattre. Tu veux lever le blocage, sortir des répétitions de ce qui ne va vraiment plus ? Fonde et déploye pleinement ton système de transformation qui te transformera en source inépuisable d'avancée et de création florissante, florissant ton milieu. Donnes-toi le cadre, les connaissances et la constance pour le réaliser. On t'apprend à changer, régénérer à volonté espace, énergie, réaction, relation, situation, activité – réinventer dans l’art, la recherche, l’entreprenariat, la tech, l’éducation, pour le plaisir de donner vie à un rêve. Et le tien ? #presenceinitiative #connexionvivante #ecologieintegrée #cocreationculture

Entreprenariat social et solidaire : comment nous participons ?

Uncategorized

Notre Studio transforme le devenir social en échauffant les capacités créatives. Nous valorisons les aptitudes créatrices innées, accessibles à chaque instant grâce un processus simple qui mobilise simplement la présence à ce que l’on vit.

Vous le savez : les facultés musculaires s’échauffent pour amener le sang dans les muscles afin que nos efforts portent leurs fruits – le corps en profite à tous les niveaux. De même la créativité s’échauffe pour que l’état d’âme s’emplisse d’énergie afin que nous puissions réaliser nos plus hautes aspirations – le milieu de vie en est enrichi à tous les niveaux.

Enjeu
La société est en pleine mutation. Cette effervescence et les immenses défis auxquels nous devons faire face dans de nombreux domaines, tant à l’échelle globale qu’aux échelles plus petites voire individuelle, nécessitent l’inventivité de tous au quotidien.
Pourtant, les enfants qui naissent et grandissent aujourd’hui peuvent-ils encore rêver ? Peuvent-ils encore aspirer à un devenir qui les enchante en faisant avec ce qui arrive ? De fait, certains enfants y parviennent en nous montrant un chemin très simple : celui de porter attention à ce qu’ils perçoivent en leur âme et conscience – et de l’exprimer en suivant cette voix dans leurs actes. Cependant, de nombreux enfants ne rêvent plus, entourés de nombreux adultes qui n’arrivent plus à se projeter dans l’avenir. Dans ces conditions, comment véritablement pouvoir prendre part bénéfiquement à la métamorphose sociétale ? Comment se mettre en position d’investir pleinement le devenir en trouvant sa place, dans une vie en concordance avec le vivant ? Comment faire ça, être prêt(e) à s’engager corps et âme dans l’existence ? Une existence plus grande que soi.

Et si c’était simple ? S’il s’agissait juste d’écouter ce qui fait battre notre cœur pour trouver du sens, le sens du merveilleux dans ce que l’on vit et fabrique ensemble ? Si c’était de là que l’on pouvait retrouver le pouvoir d’agir, la dignité d’être humain, la joie d’être occupé par la plénitude de sa propre vie et de celles que l’on aime ? Alors il y aurait urgence à ce que chacun(e) puisse trouver et de suivre cette voie propre à déployer notre humanité commune jusque dans les moindres de ses gestes. Alors il y aurait urgence à ce que chacun(e) sache comment se mettre à l’écoute de la conscience, s’échauffant ainsi pour créer un devenir empreint d’infinies richesses : celles de notre être, ce qui nous anime.

Concept
Nous avons créé un processus de pleine conscience, laïque, sans technique ni suggestion, qui permet d’être présent à tout moment à ce que nous avons dans le cœur comme à ce qui nous entoure. Il offre à chacun les conditions pour créer en se mettant simplement à l’écoute de ce qui nous habite et de ce qui nous touche de manière intégrée, ce avec quoi nous faisons corps. Cette conscience de ce qui est conduit à de nouvelles connexions, de nouvelles idées, de nouveaux choix, de nouveaux actes, dans une cohérence retrouvée par l’alignement entre nos plus hautes aspirations et ce que nous fabriquons. La pleine conscience permet d’exercer la faculté sensible. Par delà des représentations habituelles, elle échauffe l’inspiration à créer. Or le désir de création est le facteur de la plus grande motivation qui soit pour œuvrer à la vie individuelle et sociale. Car si une création nourri son créateur, sa créatrice, elle peut devenir une innovation. Quand ? Lorsqu’une partie de la société s’en saisi, y reconnait une ressource pour sa propre progression. 
Amæ est une porte qui permet d’intégrer deux échelles de temps et de lieu. Elle permet de vivre à la fois dans l’immuable de la présence et dans l’instant du geste. Elle permet de valoriser les aspirations de chacun d’une part, et d’autre part, de faire le lien avec autrui. L’avantage majeur de la pleine conscience c’est qu’elle permet de réintégrer ce lien avec le vivant qui manque tant dans nos sociétés.

Enfin, nous portons attention à la manière dont le résultat se produit. Nous sommes tous des puissances de création. Pour échauffer cette aptitude, nous avons recherché le processus qui apporte le meilleur résultat possible, tout en prenant soin de la voie par laquelle ce résultat survient. De la manière dont les méditations de pleine conscience sont proposées dans l’application, l’élan créateur, donnant sens à ce que l’on vit, guide l’attention ; il retrouve ses droits et la vie, sa poésie. Car notre objectif est le développement de la responsabilité sociétale intégrée au quotidien, dans nos choix et nos actes, avec une éthique de l’attention portée à ce que l’on crée. Plutôt que de cultiver la posture passive, nous apportons une manière de le faire qui suscite la dynamique, pro-active. Cela permet de venir transformer les désengagements directement dans des domaines très personnels, là où se trouve les ressources individuelles.

De cette façon, l’impact peut être maximum en termes de richesse humaine, s’appuyant sur ce qui est déjà existant : la créativité de chacun. Car comme on ne peut pas ne pas communiquer, on ne peut pas ne pas créer. Mais que crée-t-on si ce n’est toujours plus de la même chose ? C’est vrai, on n’a pas appris à créer en conscience mais de fait, on le fait ! Même si « on » nous a appris que l’on est pas créatif, de fait on l’est. Par nature. Et ici, cette nature créatrice trouve un espace pour faire entendre sa voix – et nous mobilise à la suivre.

Après 3 ans de recherche et développement afin de mettre en place notre processus et de l’exprimer, nous avons créé le pilote de l’application en 2020 chez Transeformind, entreprise suivie dès 2019 par l’association Initiatives Terre de Vaucluse et financée grâce à un prêt d’honneur délivré par l’antenne locale de BPI France. Nous avons fini les tests utilisateurs de l’application et ouvert l’abonnement aux testeuses locales. Il permet de proposer les méditations pleine conscience pour des applications créatives par phases puisque le même processus de création se retrouve partout (les sciences, les technologies, l’entreprenariat, les arts, dont l’art de vivre ensemble, etc…). Il permet aussi de poursuivre nos recherches afin de déployer tout le potentiel de ce processus.
L’objectif de la phase pilote était de démontrer le potentiel pratique mais aussi social et écologique de notre processus en travaillant sur notre propre entreprise et en coopération avec d’autres créateurs. Première déclinaison du processus, l’application a permis de le tester afin ensuite de pouvoir passer à l’échelle nationale avec un choix suffisant.

Nous croyons qu’il est urgent que chacun retrouve le sens de ses plus hautes aspirations afin de participer pleinement au devenir commun en rétablissant le lien avec le vivant à sa propre échelle comme pas à pas, à toutes les échelles de la vie. Avec la pleine conscience, l’application facilite cette connexion en proposant un échauffement simple et accessible au besoin – ce qui permet à chacun de retrouver la capacité de créer son rêve en grand, en vivant. La pleine conscience est un état dans lequel la plénitude de l’espace conduit l’instant hors du temps. Vous connaissez cette sensation ? Elle se retrouve dans l’effort sportif (on dit par exemple des sportifs qu’ils passent dans « la zone », le flow), dans une conversation de cœur à cœur, dans la contemplation de la nature ou d’œuvres inspirées, dans le geste créateur. Que ce soit avec ou sans l’app, cultivez cet état ! Vivre de tels instants est essentiel pour qui aspire à vivre pleinement en incluant, révélant et offrant au monde l’ensemble de ses aptitudes.

Avancement
Le processus pour échauffer les capacités créatrices est validé.
Le développement de la web application est achevé (v1). La fonctionnalité d’enregistrement des méditations de pleine conscience est accessible aux abonnés (les sauvegardes sont doublement anonymisées et réalisées sur des serveurs installés en France par une entreprise ayant elle aussi une démarche écologique et sociétale).  Le contenu de l’application est en phase de test. Il représente un peu plus de 370 méditations pleine conscience avec les textes transcrits que les abonnés peuvent enregistrer avec leurs propres voix afin de s’entrainer à s’écouter. Ils peuvent encore plus bénéfiquement les lire en silence, de manière à faire émerger leurs propres visions. Ainsi, il est possible de véritablement renouveler ce que l’on vit par la présence d’esprit nécessaire à ajuster ce que l’on crée au sein de nos milieux. Et se de reprendre à rêver et agir dans cet alignement !

Qui ?
La créatrice de l’entreprise est avant tout conceptrice. Elle est docteur en analyse des risques et de la vulnérabilité. Elle est médiateure et s’est formée à la médiation avec un instructeur de pleine conscience mondialement connu. Depuis l’enfance, elle a conservé son goût infini pour l’état rêveur, créatif. Elle y recourt pour toutes ses activités, comme pour créer un dispositif qui permet de réintégrer l’erreur comme facteur d’apprentissage dans la culture d’un secteur industriel. Et de mutualiser cet apprentissage à l’échelle nationale – un dispositif qui alimente toujours les évolutions de cette industrie 15 ans plus tard. Elle n’a pas rêvé de créer l’application comme on trouverait une épine d’or dans une botte de foin ! Cette entreprise s’est composée en suivant le processus de déploiement depuis une toute petite aspiration, née il y a près de vingt ans à l’échelle de son quotidien : simplement vouloir arrêter de crier sur ses enfants, vouloir leur offrir d’autres outils de vie que ceux qui s’imposent par les mécaniques de la domination et de la violence. En d’autres termes, se créer une alternative.

Aujourd’hui, elle travaille en collaboration avec divers réseaux dont :
1/ un réseau spécialisé dans l’innovation. Au sein de ce réseau, le processus d’innovation est conceptualisé. Cette théorisation a permis de démontrer que le processus de création est le même que l’on créé pour faire avancer les sciences, les technologies, l’entreprenariat, la construction de soi, les arts… Nous savons d’expérience qu’il s’applique aussi à l’art de vivre, l’art de vivre ensemble. Et à une époque où l’art de vivre dans un milieu vivant devient une nécessité pour éviter l’effondrement écologique, ensemble prend une nouvelle dimension. Il s’agit bien sûr de la société des êtres humains. Il s’agit aussi de penser à l’intégration du lien avec les non-humains comme l’anthropologue P. Descola nomme les autres formes de vie, animales, végétales, avec lesquelles nous composons l’ensemble de la société vivante.
 
et 2/ un réseau spécialisé dans la conduite de projets à partir du futur émergent. Au sein de ce réseau, les porteurs d’idées utilisent la présence pour se mettre à l’écoute des besoins du monde. Ils co-créent à partir de la pleine conscience des processus d’apprentissage collectif et de prototypage de projets. Cette initiative connait un vif succès puisque depuis 2015 à travers le monde, ce sont plus de 25 000 personnes par an qui se sont engagées dans cette dynamique pour concevoir leurs actions.

Comment ?
L’application intègre la connaissance du processus de création et les facultés de la conscience d’une manière très simple et accessible par l’expérience à chaque fois que de besoin. Pour mener à bien votre projet, l’application vous permet d’échauffer les capacités créatrices, vous invitant à intégrer la dimension sociale complète du vivant.

En ce sens, l’application est une innovation. Car si l’innovation est habituellement considérée comme une avancée productrice c’est que nous avons une visée de consommation. Il existe aussi une forme d’innovation qui ne génère pas d’impacts nuisibles, réduits ou non. Elle procède pour garantir la permanence de ce qui fait de nous des êtres vivants. Elle insuffle l’agentivité, ce pouvoir d’agir en concordance avec ce qui fait la source immobile de notre identité. En retrouvant cette perception, on régénère notre lien à ce qui fait de nous des êtres en vie. Or justement, les conditions écologiques exigent de nous un autre rapport au vivant. Si cette mutation de notre rapport au monde peut -être soutenue par un ensemble de technologies, elle trouve ses racines dans notre rapport individuel au sensible. Ceux qui ont fait l’expérience de la pleine conscience, que ce soit par la méditation, le sport, l’état créatif, une discussion de cœur à cœur, la contemplation de la nature ou d’une œuvre… le savent : il existe un espace où notre identité dépasse les caractères pour percevoir une présence immuable, hors du temps. Et cet espace de calme propice à l’inspiration est possible en situation réelles de vie, comme ça arrive naturellement par exemple en contemplant la beauté de ce qui nous entoure. En pleine conscience, la continuité entre la vision et la décision, l’acte, le geste peut se rétablir en un lien continu, nourri d’empathie. L’empathie, cette l’aptitude à intégrer et à comprendre les attentes d’autrui, qui est au cœur du jeu social.

Modèle économique
Le modèle économique actuel est un abonnement mensuel à une application. A terme, il intégrera les activités du studio d’éducation à la créativité, aux processus de création et d’innovation.

Vision 3 ans et indicateurs
« Si je veux vivre dans le monde de mes rêves, je me dois de contribuer à le créer« . A 3 ans, nous imaginons que 3000 abonnés utiliseront l’app comme appui et que nous partagerons leur joie de voir naître des projets qui nous dépassent ! Nous aurons assuré l’organisation de 22 ateliers par an et recruté 4 salariés – un rôle au service client, un rôle à la communication, un demi-rôle à l’informatique et un rôle et demi à l’animation des ateliers, nous donnant la possibilité d’en créer un spécifiquement destiné aux jeunes enfants.
 
Nous aurons ouvert le studio avec un programme d’éducation au processus de création et d’innovation en apprentissage par l’expérience présentiel & distanciel et transformé la web app en app de store dans la version 2.
Nous imaginons avoir validé une organisation locale pilote du studio et envisagé de le déployer dans d’autres territoires, à d’autres échelles.  
 
Nous imaginons… des images nous viennent même si nous le savons d’expérience en utilisant la pleine conscience pour déployer notre projet et nos expériences, la réalité offre bien souvent des opportunités plus merveilleuses que ce que l’on aurait pu imaginer ! Parce que l’aspiration est plus forte que nous et nous porte dans des endroits inattendus. Parce que nous sommes porteurs de cet émerveillement, nous pouvons créer ce qui permet à chacun d’en trouver ou retrouver la voie.
 
Les indicateurs clés permettent de mesurer notre impact sociétal à 3 niveaux, en interne, auprès des clients et vis-à-vis de potentielles participations :
1. Pilotage interne : Effectif des clients – le nombre d’abonnés / le nombre de participants aux ateliers.
2. Retour d’expérience auprès des clients : Évolution de l’indice de satisfaction de qualité de vie et de santé des abonnés
3. Pertinence sociale interne, indice différenciateur de la santé de l’entreprise et des capacités de fabrication : Perspective d’avenir des salariés – car la structure se projette dans l’avenir avec d’autant plus d’aisance que ses collaborateurs eux-mêmes s’y projettent avec confiance.

Ps. Je fini la relecture de cet article. Il est 7h30 et je pars chez le dentiste dans une ville voisine. En arrivant dans la salle d’attente, il n’y a pas de journaux. Juste quelques prospectus et un panneau en liège où les affichettes s’amoncellent. Au centre, un petit texte attire mon attention. Le voici :  » Le pouvoir de l’engagement de WH Murray – Tant que nous ne nous engageons pas, le doute règne, la possibilité de se rétracter demeure et l’inefficacité prévaut toujours. En ce qui concerne tous les actes d’initiatives et de créativité, il est une vérité élémentaires dont l’ignorance a des incidences innombrables et fait avorter des projets splendides. Dès le moment où on s’engage pleinement, la providence se met également en marche. Pour nous aider, se mettent en œuvre toutes sortes de chose qui sinon n’auraient jamais eu lieu. Tout un enchainement d’évènements, de situations et de décisions crée en notre faveur toutes sortes d’incidents imprévus, de rencontres et d’aides matérielles que nous n’aurions jamais rêvé de rencontrer sur notre chemin. Tout ce que tu peux faire ou rêver de faire, tu peux l’entreprendre. L’audace renferme en soi génie, pouvoir et magie. Débute maintenant ! ».

Amæ. Notre application est disponible à compter de décembre 2021 ici. Méditations/ Présence/ Énergie/ Échauffement des aptitudes créatrices – et bien plus encore.

Texte d’audio seul (envoi courrier) : 35 € / 5 envois complets (envoi courrier) ou accès à vie en ligne : 132 €. Paiement possible en 10 fois 14€. 14 jours d’essai gratuit et tarif étudiant sur demande.

À compter du 1/12/2021 : Calendrier de l’avent (accès gratuit) : 25 jours, 25 fois 4 min pour se réjouir des multiples saveurs du don de vivre. Accès à un nouvel audio chaque jour 365 fois 5 min dans l’app. En l’utilisant, traversez une année réenchantée au quotidien et arrivez à Noël dans un état d’âme propre à célébrer la renaissance des forces radieuses de votre nature. Et cette année plus aisément peut-être, les illuminations des rues feront-elles écho à celle, inaltérable, de votre cœur.

NB Chacun étant libre de ses croyances, nos audios sont conçus en dehors de toute religion.

Une question ? C’est par ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × trois =